Commentaires récents

Prochains concours & AT

L’archipel perdu

Publié par Kanata le 20 juin 2012

Retour négatif des éditions de l’Archipel. Ce n’est pas leur faute, et cela n’a rien à voir avec la qualité du texte… Hum… où ai-je déjà lu ceci ? Ha !, oui, dans un bon 50% des autres lettres types.

Allez, départ vers d’autres horizons demain, en route pour les Éditions Favre, incidemment le 30e envoi.

Je me suis fait latter

Publié par Kanata le 1 juin 2012

Retour des éditions JC Lattès, comme prévu, il s’agit bien du même comité de lecture que pour les éditions « Le masque », même lettre, même adresse seul l’en-tête change. À savoir, donc, pour les prochaines fois.

Le manuscrit repart demain aux éditions Sonatine, ce sera le 32e envoi, c’est important de le noter, car c’est un bus complet d’adressage (32 bits)… OK je sors…

 

Viens mon ami, mais pas chez nous…

Publié par Kanata le 7 mai 2012

Retour des éditions Viviane Hamy aujourd’hui, qui s’excusent presque de devoir renvoyer uniquement des lettres types à cause de la charge de travail. C’est gentil de leur part, les autres ne se donnent pas cette peine 😛

Ce manuscrit repart après-demain aux éditions Métailé.

Barge alone in the dark

Publié par Kanata le 4 mai 2012

Retour des éditions Bragelonne aujourd’hui. Le premier envoi numérique que j’avais fait le 26/12/2011.

« Bonjour,

J’ai le regret de vous informer que votre manuscrit n’a pas été retenu.
Le nombre très important de manuscrits que nous recevons ne me permet pas de vous rédiger une réponse plus personnelle et détaillée. J’en suis navré.

En tout cas, merci de nous l’avoir proposé et merci de votre confiance.
Je vous souhaite une très bonne continuation.

Cordialement, »

Au diable vos manuscrits !

Publié par Kanata le 29 avril 2012

Retour des éditions Au Diable Vauvert (envoyé le 23, retour le 28) qui au moins, eux, ne noient pas le poisson. La lettre type est claire : nous recevons trop de manuscrits et n’en prenons plus pour 2012. Honnêtement, je préfère ça comme réponse, au moins c’est clair. Après… ça sous-entend qu’il faut un sacré bol pour tomber pile-poil dans la période ou ils ont encore des créneaux, vu qu’ils n’archivent pas, en 2013 ils regarderont ce qui arrivent sans une pensée pour les oubliés de 2012… Mais je comprends qu’une maison d’édition de cette envergure n’ait pas les moyens de faire lire tout ce qu’elle reçoit, et j’apprécie leur sincérité en la matière. on se revoit en 2013 pour M26 😉

En attendant, le manuscrit repart demain aux Éditions Héloïse d’Ormesson.