Commentaires récents

  • Georges: Bonjour et merci beaucoup pour ta réponse lumineuse. « Bon s...
  • Kanata: Bonjour Georges, On parle ici la structure et des articulati...
  • Georges: Bonjour, Pourrais-tu m'éclairer sur ce que tu entends par l...
  • Kanata: Bonjour, voici le post original avec les contacts : http://w...
  • Kanata: Merci Gisèle, Comme quoi le hasard fait bien les choses dans...

Prochains concours & AT

Il y a de la relecture dans l’air

Publié par Kanata le 18 octobre 2012

Première relecture de L’Envol

 

La machine est lancée et bien lancée. Je viens de finir la première relecture de L’Envol, bilan plutôt optimiste.

Je n’ai pas ressenti les écarts de style que j’avais pu identifier sur Marqueur 26 ( dus au démarrage en tant que roman feuilleton et au remaniement en tant que roman classique) qui m’avaient conduit à une longue réécriture.

Pour L’Envol, le deuxième jet sera moins pénible.

Peu, voir pas d’erreurs de cohérence (une grand-mère qui se transforme en grand-tante).

Une scène un poil trop rapide, quelques éléments à amener plus tôt dans l’histoire pour une meilleure compréhension / un meilleur effet.

Bref : du classique pour une réécriture du fond. Sauf gros dérapage, je pressens juste 3 versions.

 

Côté ++ : j’ai réussi à me coller des frissons à la relecture… Sur un thriller qu’on a soi-même écrit et dont on connaît tous les rouages, c’est plutôt bon signe 😉 (dans mon cas c’est très bon signe les frissons devant un bouquin)

 

 

 

Corriger un roman en 4 temps, 8 mouvements – Le deuxième jet

Publié par Kanata le 12 juillet 2011
Ceci est l'article 3 sur 6 de la série Corriger un roman en 4 temps, 8 mouvements

Pour ceux qui suivent ce blog, vous aurez sans doute noté que je ne suis pas du genre à prendre ouvertement parti sur des sujets polémiques, je reste plutôt neutre. Je revendique ce droit. D’une part nous sommes sur des sujets d’ordre artistiques et je trouve naturel de ne pas avoir des avis tranchés à la hache, d’autre part, je suis un gars très ouvert d’esprit dans la vie courante. Dans cet article vous me verrez sous un nouveau jour. Je vais prendre parti, et pas qu’un peu ! Après tout, dans les lignes qui suivent, nous allons vraiment toucher le fond…

 

La phase de réécriture corrective du fond

Il est peut-être nécessaire de revenir sur des concepts de base : le FOND, c’est quoi ? Dans un roman, le « fond » regroupe tout ce qui a trait au récit lui-même, à l’histoire. Évidemment le degré d’objectivité est plutôt réduit puisque l’on est dans l’ordre des idées. Il reste cependant quelques aspects 100% objectifs concernant le fond, et qu’il est CAPITAL de corriger – n’est-ce pas Nikos ?

Le fond :

« Ce qui constitue le contenu, la matière, l’essence d’une œuvre, s’opposant à la forme. »
« L’idée et les thèmes que l’auteur développe dans son texte »

  • Le sujet du texte, son propos
  • Les idées / thèmes principaux et secondaires qui y sont développées
  • Les images fortes (symboles, archétypes, stéréotypes) qu’il véhicule
  • Les préoccupations idéologiques et esthétiques
  • La représentation de « l’univers » créé par l’auteur (monde / époque)
  • La cohérence du récit
  • La crédibilité des personnages et de leurs actions
  • etc.

Comme discuté au début de cette série d’articles, je ne vise qu’à mettre en évidence la correction des points objectifs. En ce qui concerne le fond, ils sont mis en évidences dans la liste ci-dessus.

Exemples : Lire la suite de cet article »