Ceci est l'article 5 sur 5 de la série Le grand secret du 23 mai

Ça y est, c’est désormais officiel, je peux vider mon sac avec un jour d’avance.

« Marqueur 26 » a été plébiscité du prix du jury dans le cadre du concours du Grand Prix Femme Actuelle 2013. Il sera disponible sur les étagères de votre libraire, grande surface, supérette… à partir du 13 juin, sous le titre « Naturalis » et le nom Franck Labat.

Je visais ce concours (ou son équivalent le «Prix Nouveau Talent » de la fondation Bouygues) depuis mon retour en France en 2008. Rares opportunités pour un primo-romancier de sortir en mode « best-sellers » (plus de 3 000 ex. en premier tirage).

En langage gamerz, on appelle ça : Achievement ! En langage écrivain (je ne le répéterai jamais assez), on appelle ça : Persévérance !

Je suis bien sûr extatique que « Naturalis » ait obtenu ce prix, mais je suis surtout heureux qu’il ait obtenu CE prix en particulier. Pourquoi ?

  1. Prix du Jury => Derrière son style thriller mouvementé, truffé de suspense, et qui vous fera laisser des marques d’ongles sur la couverture, « Naturalis » est un jugement porté sur notre société, et les conséquences qu’elle fait peser aux générations futures. En cela, je le considère lui-même comme un « jury » (juge et bourreau), et je trouve que l’intitulé de cette récompense lui va très bien.
  2. Femme Actuelle => La protagoniste de « Naturalis » est une jeune femme on ne peut plus actuelle. C’est aussi une histoire d’amour qui traverse — littéralement — les âges (romantiques, sortez les mouchoirs). Mais surtout… c’est un thriller d’anticipation, et ça… c’est une sacrée prouesse dans un concours littéraire organisé par un magazine féminin. « L’anticipation » est en effet un sous-genre de la « Science-Fiction ». Un genre par nature boudé par les lectrices, car assimilé le plus souvent au space opera empli de batailles spatiales, de robots ou autres invasions extra-terrestres. Hé bien mesdames, je vous rassure, il n’y a rien de tout ça dans « Naturalis », on est bien plus proche de Bernard Werber (tiens, lui aussi souvent classé comme auteur SF, d’ailleurs…) que d’Isaac Asimov ou Philip K. Dick. En fait, « Naturalis », c’est de la science PAS-SI-FICTION-QUE-ÇA (et j’ai envie d’ajouter : malheureusement…)

23mai

Series Navigation23 mai ; plus que quatre jours
Choisissez votre poison :