Ceci est l'article 4 sur 10 de la série Du début à la fin

Titre

L’échelon supérieur

Accroche

Même les plus grands connaissent l’échec.

Préface

Des barreaux d’aciers ne peuvent pas être ma prison, car ils n’enferment que mon corps.
Ma chair est ma véritable prison, car elle renferme l’essence même de qui je suis : mon esprit.

Description

Écrite en 2008 en réponse à un concours sur le thème « de la chair à l’acier ». La longueur imposée de plus de 56 000 caractères fut un vrai challenge, c’est anormalement long pour une nouvelle (je suis plutôt du genre 8 000 – 15 000, voir 30 000 dans certains cas.)
Importante pour moi, c’est mon premier texte à mon retour en France, et donc depuis pas mal de temps. C’est aussi un style d’écriture qui s’affirme, le début d’une nouvelle ère qui me guidera vers « forfait Illimité », « Marqueur 26 » et… non, c’est encore trop tôt pour parler du prochain 😛
57 000 caractères *en raison de la longueur un peu exceptionnelle, le texte complet sera coupé en « pages », ne manquez pas les liens en fin texte pour lire la suite. Ne manquez pas non-plus les notes de bas de page.

À paraître dans le recueil « Du début à la fin » aux éditions L’ivre-Book.