Dans le cadre de notre prochain numéro de la revue Lettrae Vox, nous vous sollicitons pour répondre à un appel à textes et/ou illustrations.

Pour ce numéro, les textes devront traiter du thème suivant : « Arbre »

À vous de l’interpréter comme vous l’entendez, sous quelque forme que ce soit. Vous pouvez vous aider de citations d’auteurs. Nous recherchons activement des textes originaux, à la typographie ou aux mots qui sortent du commun, mais aussi, dans une forme plus classique, des poèmes, nouvelles, citations, aphorismes, haïkus, etc. Il en ira de même concernant les illustrations : photos, dessins, aquarelles, graphismes…

Nous procéderons par deux sélections :

  1. les bons textes, qui pourront être vendus à l’unité sur le prochain site de la revue, calligraphiés, plastifiés, mis en forme ;
  2. les coups de coeur, qui seront publiés dans la revue papier.

Nous pourrons également être amenés à faire un recueil de nouvelles exclusivement à la fin de cet appel à textes, édité par l’Argilète et commercialisé sur les grandes plateformes. Si vous écrivez beaucoup, ou que votre ou vos texte(s) est/sont long(s), nous pourrions également vous contacter pour une publication individuelle par La Plume de l’Argilète. Cet appel est ouvert jusqu’au 31 mai 2013, et vos plumes vous attendent !

Les textes libres sont également acceptés. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter : contact@lettraevox.com

Pour envoyer vos textes : contact@lettraevox.com (toute extension acceptée)

Retrouvez-nous sur Facebook !

Prenez connaissance du contrat de droits d’auteur :

Note aux auteurs : afin de rémunérer nos auteurs, nous allons mettre en place très prochainement la vente de textes à l’unité dans notre boutique en ligne. Ils seront illustrés par des photos (nous travaillons en effet avec plusieurs artistes), ou calligraphiés. Un pourcentage sur les ventes sera alors accordé aux auteurs et aux illustrateurs participant au projet. D’autre part, sachez que nous faisons notre possible pour propulser la revue. Nous collaborons avec d’autres magazines littéraires, faisons des salons (notamment de « grands » salons), déposons des flyers un peu partout, communiquons nos actualités dans des librairies, bibliothèques, ou encore dans le monde de l’enseignement. Sachez que nous ne gagnons rien en vendant la revue, le prix fixé servant à rembourser l’impression. Merci de votre compréhension !