Prise de contact d’une bonne heure ce matin avec Laurence, fondatrice et gérante des éditions Ex-Aequo.

Une maison sérieuse. 87 romans à son catalogue, un rythme de 20 romans édités par an. 2 prix régionaux à son actif.

Une ligne éditoriale ouverte, mais qui de fait contient beaucoup de polar/thriller.

Une personne passionnée, ce qui est agréable, et qui m’a déjà donné des devoirs :

  • Biographie
  • Bilbiographie
  • Idée de couverture si j’en ai
  • Projet de quatrième de couverture
  • Résumé
  • Quelques petites corrections éditoriales (mes fameux anglicismes/néologismes… apparemment après 4 jets… il y en a encore ! Il faut dire que FI fut écris à mon retour en France, je me suis beaucoup assagi depuis.)

Moi j’aime bien me sentir impliqué, même si la couverture et la quatrième de couverture sont toujours du ressort de l’éditeur, c’est pas désagréable d’être sollicité (ce n’est vraiment pas le cas partout, surtout pour les primo-romanciers).

 

Pour ceux que ça intéresse, le contrat type des éditions Ex-Aequo est ici. Bâti et rémunérations standards (voir même haute en numérique) avec quelques particularités propres aux structures à taille humaine (qui ne peuvent pas s’asseoir sur des avances de coût de fabrication ou de correction) pour s’assurer du sérieux de l’auteur. Référencement (ELECTRE, DILICOM…) et distribution de qualité. Une petite gestion de stock (c’est rare de nos jours avec l’impression numérique à la demande, c’est une certaine prise de risque, un signe d’investissement et de responsabilisation sur l’écoulement). Bref, que du bon.

Choisissez votre poison :