Retour des éditions Au Diable Vauvert (envoyé le 23, retour le 28) qui au moins, eux, ne noient pas le poisson. La lettre type est claire : nous recevons trop de manuscrits et n’en prenons plus pour 2012. Honnêtement, je préfère ça comme réponse, au moins c’est clair. Après… ça sous-entend qu’il faut un sacré bol pour tomber pile-poil dans la période ou ils ont encore des créneaux, vu qu’ils n’archivent pas, en 2013 ils regarderont ce qui arrivent sans une pensée pour les oubliés de 2012… Mais je comprends qu’une maison d’édition de cette envergure n’ait pas les moyens de faire lire tout ce qu’elle reçoit, et j’apprécie leur sincérité en la matière. on se revoit en 2013 pour M26 😉

En attendant, le manuscrit repart demain aux Éditions Héloïse d’Ormesson.

Choisissez votre poison :