Il est une tradition qui consiste à faire un bilan de l’année passée… personnellement… ça m’ennuie ! Ceci est un blog, par définition c’est taillé pour tout classer par date, alors si vous voulez savoir ce qui s’est passé en 2011… ben utilisez donc le calendrier et les archives. 😛

Par contre, ce que vous ne trouverez pas dans les articles de l’année 2011, ce sont les coquilles et autres boulettes savamment coupées au montage. C’est pour cela, que dans la plus pure tradition du bêtisier annuel, je vous offre :

LES PERLES KANATA 2011 !!!

« Alexandra patientait avec impatience dans la salle d’attente. » => Seule une adolescente est capable d’attendre impatiemment avec patience… c’est dans la nature féminine toute cette contradiction…

« Une portion d’autoroute sous-terrine. » => Pour les chauffeurs gourmands donc…

« Elle pianotait comme un encore qui n’en finissait pas. » => Un très bel anglicisme. Un « encore » en anglais est un « rappel » (à la fin d’un concert), mais ils ont utilisé un mot français, que nous n’utilisons pas dans ce sens… Du coup je me suis perdu, impossible de le détecter par moi-même celui-ci (merci Yves). Vous me pardonnez cette erreur ? Ce n’est pas ma faute, je suis bilingue ! AMAZING !! (pour comprendre la référence, cliquez ici)

« Avant de vous présenter la mission, laissez-moi faire de brèves introductions. » = > On va plutôt faire de brèves « présentations », ça fera un peu moins partouze… Ceci dit, il s’agit là encore d’un anglicisme, « introductions » étant le bon terme dans cette situation pour nos cousins anglophones.

« Un engin d’un design cubique hideux occupait le centre d’attraction. » => Encore un anglicisme, bien sûr… la langue de molière préfère « le centre d’attention » au « centre of attraction » de Shakespeare.

« Parce que nos scientifiques m’assurent être sur la verge de conclure leurs expériences » => Là c’est franchement dégueulasse ! Ils sont bizarres ces scientifiques… Ils seraient plutôt « sur le point de… » que « on the verge of… » et oui, un Nième anglicisme…

Vous l’aurez compris, je suis encore un peu poursuivi par l’anglais (bien moins qu’avant cependant), et cela donne de jolies perles, comme quoi… l’anglais, c’est drôle !! 😉

Choisissez votre poison :