La question est survenue plusieurs fois depuis le début du Camp NaNoWriMo sur les différentes dénominations d’ouvrage en fonction de leur taille. À savoir : une nouvelle c’est combien de mots ? Un novella ? Un roman ?

Les définitions varient, notoirement parce que la nouvelle par exemple, a longtemps été définie comme « une histoire qui peut se lire d’une seule traite ». Problème, il y a un siècle on pouvait passer quatre heures sur un texte sans interruption, de nos jours, avec notre déficit d’attention techno-sapiens, au-delà d’un tweet ou d’un SMS on est perdu… Difficile donc de trancher clairement.

Pour vous donner une idée « objective », je vous résume ci-dessous les chiffres officiels de la guilde des auteurs de science-fiction d’Amérique (SFWA).

Les nombres de mots sont les chiffres d’origine (nos cousins d’outre-Atlantique préfèrent compter en mots). Comme nous autres européens préférons compter en nombre de signes (espaces compris), je vous ai ajouté une colonne qui fait une approximation moyenne (le ratio sur le total de tous mes écrits est de 6,004).

Type

Nb mots

Nb signes (espaces comprises)

Micro nouvelle < 50 < 300
Nouvelle brève 50 < n < 1 000 300 < n < 6 000
Nouvelle 1 000 < n < 7 500 6 000 < n < 45 000
Novelette 7 500 < n < 17 500 45 000 < n < 105 000
Novella 17 500 < n < 40 000 105 000 < n < 240 000
Roman > 40 000 > 240 000

 

Choisissez votre poison :