Je vous en parlais dans la description de ce site, à son origine ; un pari un peu fou…

Quand j’ai monté ce blog, j’avais en effets deux buts bien arrêtés :

  1. Une vitrine pour partager quelques écrits pour avoir un retour d’information sur leur perception par un public lambda ne me connaissant pas forcément.
  2. Tenir le pari délirant d’un roman feuilleton « quotidien », ce genre de chose étant en général hebdomadaire.

 Le projet avait même un nom de code (« 365 », grâce à une imagination particulièrement débordante de ma part…)

Vous ne verrez jamais « 365 » sous sa forme quotidienne. Désolé, je n’ai pas la résilience d’un caribou (qui lui tient la route avec son projet photo 365). La raison l’emporte-t-elle sur l’imagination alors ? Non !

Roman-feuilleton il y aura ! Certes sur un rythme de publication plus adéquat, mais bâti néanmoins du côté narratif avec des scènes très courtes et —je l’espère — percutantes (si vous voulez, vous pourrez essayer de ne lire qu’une scène par jour. Mais en toute honnêteté, j’espère que vous ne pourrez pas résister à lire les épisodes dans leur ensemble tant le suspense vous tiendra en haleine).

Je vous préviens tout de suite : c’est une aventure. Je ne vous serre pas un vieux manuscrit retaillé et découpé en épisodes, mais bel et bien une histoire fraiche, et développée en temps réel spécifiquement pour ce format de feuilletons, avec ses qualités de dynamisme, et peut-être ses défauts de texte servi « à chaud » sans les habituelles cinq réécritures et temps de repos d’un roman typique. Mais c’est cela aussi le charme du roman-feuilleton : sa légèreté, sa flexibilité et son évolutivité.

« 365 » devient donc officiellement « Marqueur 26 », épisodes à dévorer sur le casting des nouvelles plumes ou ici même. Dans les deux cas : n’oubliez pas de voter !

Choisissez votre poison :