Ceci est l'article 9 sur 9 de la série 6 étapes pour concevoir un scénario

Fondu au noir – Conclusion

Ces étapes peuvent paraître rigides à l’artiste qui bout en vous… Néanmoins, elles sont extrêmement importantes. N’oubliez pas que l’écriture du scénario n’est qu’une facette de l’œuvre finie (le film) et non son aboutissement.

Sans rigueur, l’intrigue peut se retrouver pervertie, mal comprise ou analysée par les autres corps de métier qui vont utiliser votre script. L’écriture d’un scénario se fait au cordeau, il n’y a pas de place pour les à-peu-près, c’est une écriture rigide en soi (il n’y a qu’à voir les lourdes règles de mise en page qui s’y rattachent, sur lesquels je m’attarderais peut-être dans un autre article).

À noter cependant le cas de scénaristes/réalisateurs/producteurs, qui en cumulant un maximum des responsabilités, ont plus de marge de manœuvre.

Pas d’impasse

Il ne saurait y avoir d’impasse sur les éléments clés, à savoir :

  1. La structure => Toute œuvre dramatique se doit d’en avoir une si elle vise à toucher un maximum de cœurs. Vous pouvez être contre, ce n’est pas un problème, mais vous écrirez alors pour une niche très ciblée.
  2. Le plan => Personnellement j’utilise le système des cartes, c’est historique chez moi. Je pense qu’Excel, ou un logiciel spécialisé peuvent sans problème le suppléer. Chacun ses goûts et ses habitudes, le principal est d’obtenir un squelette sur lequel s’appuyer lors de l’écriture proprement dite.
  3. La caractérisation => Un récit dramatique c’est l’histoire de personnages qui se battent contre les turpitudes de leur vie dans un univers défini. Leurs actions et réactions sont ce qui va définir le récit, et elles dépendent justement de leur caractérisation… Passez le temps qu’il faut sur le sujet.

Question de temps

Tous les temps indiqués (en bleu) sont purement indicatifs, il n’y a pas vraiment de maximum (du moment que vous évitez la procrastination). Je pars du principe que 1j = 7h et 1s = 35h (mais n’allez pas vous imaginer pour autant que scénariste est un boulot de bureau relax.) Il va de soi que la première fois on prend plus son temps, on cherche ses marques. Par la suite on avance plus vite.

Plus la phase d’écriture sera préparée, et plus elle sera agréable et fructueuse. Le secret est de trouver ce point particulier où on est prêt à se lancer. En cela, j’espère que cette série d’articles pourra vous aider 😉

Et après ? (ou avant, ou même pendant)

Cette série d’articles ne couvrait volontairement que la conception scénaristique. Ce n’est pas suffisant pour écrire délivrer un script abouti bien sûr, mais c’est une grosse partie. D’autres points capitaux mériteraient d’autres séries, qui sait, je m’y pencherais peut-être…

Les recherches :

Quelles soient quasi nulles (vous maîtrisez déjà le sujet), partielles (juste besoin de vérifier des dates, lieux, architectures, etc…), ou longues et fastidieuses (vous devez apprendre un sujet complexe), décidera si vous devrez les entreprendre avant, pendant ou après la phase de conception.

L’écriture :

C’est bien évidemment l’action qui suit la phase de conception. Elle devrait d’ailleurs être au pluriel, car vous aurez de nombreux jets et corrections avant d’avoir un script qui soit partageable. Un scénario n’est pas la place pour les envolées lyriques. Restez sobre dans votre style, et respectez la mise en forme drastique qui s’y rattache.

Derniers conseils

Que ce soit pour cette phase de conception, celle des recherches, de l’écriture, des corrections et plus tard de la production, sachez qu’être auteur c’est 5% de talent et 95% de travail (allez… 10/90 si vous voulez…) Ce n’est pas un constat que les nouveaux auteurs aiment en général, mais c’est comme ça.

 Si vous êtes vraiment sérieux à propos de l’écriture, le meilleur talent dont vous puissiez vous munir, c’est la persévérance !

 

Documents & références

Vous trouverez ci-dessous tous les supports finaux qui ont illustré cette série.

Les sources d’informations :

Si vous voulez aller plus loin :

  • Final Draft – La référence en terme d’outil de création scénaristique et scripts.
  • Contour – Un petit nouveau sur la scène scénaristique.
  • Movie Magic Screenwriter – Outil dédié aux scénarios par les créateurs de Dramatica Pro
  • Dramatica Pro – Aide à l’écriture créative
  • StorYBook – Un logiciel d’aide à la structure de roman ou scénario.
  • Freemind – Un logiciel gratuit de gestion d’idées.

 

Series Navigation6 étapes pour concevoir un scénario – ÉTAPE 6
Choisissez votre poison :