Ceci est l'article 6 sur 6 de la série Corriger un roman en 4 temps, 8 mouvements

J’espère ne pas vous avoir découragé. De toute évidence vous passerez plus de temps à corriger votre roman qu’à l’écrire. C’est ça la vie d’auteur : persévérance et pugnacité !

Bien sûr je vous ai illustré le tout avec MA façon de faire, s’il vous faut six jets pour en arriver là, ce n’est pas un problème (ne vous faites pas l’illusion quant à pouvoir le faire en une seule passe cependant…) Chacun sa manière, du moment qu’au bout du chemin votre manuscrit et proprement corrigé sur le FOND et sur la FORME.

Évidemment, Nikos et Mich nous ont prouvé tout le contraire… Apparemment vous pouvez tout ignorer de ces quelques conseils et faire éditer votre premier jet tel quel… C’est tentant, et si vous croyez au miroir aux alouettes, allez-y, essayez. Pour les autres – qui ne s’appellent pas Nikos et n’ont pas fait de barbecue avec Mich le week-end dernier –, voici un petit résumé, avec bien sûr la fiche récapitulative promise pour vous épauler.

Résumé des étapes :

Version pour ceux atteints de TDA (Trouble du déficit de l’attention) orthographique et grammaticale – comme moi.

 

Version pour les autres

Fiche récapitulative:

2 étapes pour corriger un roman de fiction

P.-S. Plus besoin de me rappeler de faire un article sur « Le premier crâne »…

Series NavigationCorriger un roman en 4 temps, 8 mouvements – Le quatrième jet
Choisissez votre poison :