Il y a une nouvelle page «cartographie » sur le blog. Elle est née d’une suite d’évènements bizarres :

  1. Un soir m’est apparue la triste vérité : je suis un menteur et un dissimulateur. En effet, à la question «où trouves-tu tes idées » on voit bien que j’ai répondu COMMENT je les trouve, et pas vraiment OÙ — le lâche !
  2. J’ai enfoncé le clou sur l’impact de la nature de mon inspiration dans «cours Forrest ! Cours ! », mais y ai-je apporté le moindre complément d’information sur le fameux OÙ ? Que nenni ! — le fourbe !
  3. Je me suis alors dit, pour me faire pardonner de cette ignominie, que je pourrais simplement dresser un tableau de mes lieux privilégiés de course… ainsi, d’une pierre deux coups, le COMMENT et le OÙ serait révélé. — Le génie !
  4. Mais en dressant ce que devait être le « petit » tableau en question, les données se sont rapidement multipliées. Et que faire de ses quelques inspirations survenues sans chaussures de course aux pieds : les oublier, les ignorer, faire comme si elle n’avait jamais existé ? — l’amnésique !
  5. J’ai donc fait appel à mon ami Google et mis le tout sous une forme graphique facile à naviguer avec non seulement les lieux de naissance des idées, mais aussi celles de leur développement ainsi que celles de l’action des récits, le détail des emplacements, la liste des textes et leurs liens éventuels… — Le geek !

Elle n’est pas encore tout à fait à jour, mais la page est en ligne et sera maintenue.

Choisissez votre poison :