Commentaires récents

  • Georges: Bonjour et merci beaucoup pour ta réponse lumineuse. « Bon s...
  • Kanata: Bonjour Georges, On parle ici la structure et des articulati...
  • Georges: Bonjour, Pourrais-tu m'éclairer sur ce que tu entends par l...
  • Kanata: Bonjour, voici le post original avec les contacts : http://w...
  • Kanata: Merci Gisèle, Comme quoi le hasard fait bien les choses dans...

Prochains concours & AT

À l’aéroport…

Publié par Kanata le 26 juillet 2012

 

Les Editions Encre Fraîche

organisent un concours littéraire sur le thème

 

« A l’aéroport… »

Départs ou arrivées… Retrouvailles ou séparations… Qu’il soit bondé ou déserté, dans une métropole ou sur une île, qu’on y passe rapidement ou qu’on y reste pendant de longues heures, qu’on s’y rende souvent ou au contraire très occasionnellement, qu’il consiste en un objet de fascination ou d’angoisse, l’aéroport marque nos existences.

A vous de nous le faire redécouvrir à votre manière, comme lieu de départ, de passage ou d’arrivée !

 

 

Les meilleurs textes seront édités en recueil aux Editions Encre Fraîche et présentés au Salon du Livre de Genève 2013.

Règlement :

1. Le concours est ouvert à toutes et à tous.

2. Genre : nouvelle. 

3. L’œuvre doit être inédite, écrite en français, en format A4.

                  Maximum 15 pages, police « times » 12, interligne 1,5

4. Cinq exemplaires de votre texte doivent parvenir d’ici le 30 septembre 2012 (le cachet de la poste faisant foi) à l’adresse suivante : 

Editions Encre Fraîche

Ch. Pasteur 30

1209 Genève

 

5. Votre nom ne doit pas apparaître sur le texte soumis, qui devra être signé par un pseudonyme.

6. Dans une enveloppe fermée jointe au texte, notez sur une page de garde: pseudonyme, prénom, nom, adresse complète,

e-mail, numéro de téléphone ainsi que le titre de l’œuvre.

7. Les éditions Encre Fraîche se réservent le droit de ne pas publier de recueil, si la qualité des textes n’est pas jugée suffisante par le jury.

                          Pour tout renseignement : encrefraiche@gmail.com / www.encrefraiche.ch

          Au plaisir de vous lire !

 

 

 

Post hibernation

Publié par Kanata le 5 mars 2011

Moi je fais comme les ours, j’hiberne. Sans doute une habitude prise au Canada 😉

L’hiver j’en profite donc pour prendre 5 kg — contrairement à l’ours qui lui perd sa graisse pendant ce temps, veinard — me vider la tête et dormir plus de 5h par nuit. Comme le printemps pointe son nez — ou du moins que les températures remontent un peu —, je me réveille donc.

Alors quoi de neuf ? Ben pas grand-chose côté « nouvelles plumes 2010 », les éditeurs restent frileux concernant les nouveaux auteurs (sans blague…) Par contre j’ai enfin fait l’effort — honte à moi — de me procurer l’édition 14 du fanzine AOC du club « Présence d’esprits » où ma nouvelle «poussière » avait été publiée suite au concours « Visions du futur 2009 ». C’est important, car c’est une des nouvelles de ma période française — oui, j’ai décidé d’avoir des périodes, comme les peintres — donc plutôt actuelle dans son style. Le zine c’est même fendu d’une belle illustration, sympa.

Coïncidence ou pas, une autre nouvelle, présentée à l’édition 2010 de « Visions du futur » sera publiée d’ici quelques semaines par les éditions « Encre fraîche » dans un recueil destiné au Salon du livre de Genève en mai prochain. Il s’agit de la nouvelle «Il » pour le concours «Les animaux, des êtres humains comme les autres ». (Du coup, désolé, mais je suis un peu obligé de la retirer du site. J’en laisse juste un extrait, achetez le livre à sa sortie, ce n’est pas pour moi — je vous assure, je n’ai pas besoin des 3 euro que ça va me rapporter, d’ailleurs je compte bien transférer mes droits à la cause animalière du projet — , c’est pour une bonne cause puisque les recettes de l’éditeur seront reversées à une association de protection des animaux sauvages.

Côté écriture, j’ai donc arrêté le format roman-feuilleton pour « Marqueur 26 ». Ça devient « trop » sérieux, du coup je le repasse à ma moulinette « roman » maison (découpage, profilage des personnages…) Petite inversion donc, « Marqueur 26 » devient l’écrit du moment. « L’envol », un projet pourtant antérieur, suivra. Je pense en effet que même si mon emploi du temps actuel me force à une structuration à outrance, il ne faut jamais laisser passer l’inspiration. Cet hiver m’a permis de ranger « l’envol » au chaud de manière à être 100 % branché sur « Marqueur 26 » qui bouillonnait et voulait sortir.

Bientôt le printemps donc. Je vais pouvoir me remettre à courir, et à dormir 5h par nuit 🙁