Commentaires récents

  • Georges: Bonjour et merci beaucoup pour ta réponse lumineuse. « Bon s...
  • Kanata: Bonjour Georges, On parle ici la structure et des articulati...
  • Georges: Bonjour, Pourrais-tu m'éclairer sur ce que tu entends par l...
  • Kanata: Bonjour, voici le post original avec les contacts : http://w...
  • Kanata: Merci Gisèle, Comme quoi le hasard fait bien les choses dans...

Prochains concours & AT

23 mai, fait ce qu’il te plaît (avec un jour d’avance)

Publié par Kanata le 22 mai 2013
Ceci est l'article 5 sur 5 de la série Le grand secret du 23 mai

Ça y est, c’est désormais officiel, je peux vider mon sac avec un jour d’avance.

« Marqueur 26 » a été plébiscité du prix du jury dans le cadre du concours du Grand Prix Femme Actuelle 2013. Il sera disponible sur les étagères de votre libraire, grande surface, supérette… à partir du 13 juin, sous le titre « Naturalis » et le nom Franck Labat.

Je visais ce concours (ou son équivalent le «Prix Nouveau Talent » de la fondation Bouygues) depuis mon retour en France en 2008. Rares opportunités pour un primo-romancier de sortir en mode « best-sellers » (plus de 3 000 ex. en premier tirage).

En langage gamerz, on appelle ça : Achievement ! En langage écrivain (je ne le répéterai jamais assez), on appelle ça : Persévérance !

Je suis bien sûr extatique que « Naturalis » ait obtenu ce prix, mais je suis surtout heureux qu’il ait obtenu CE prix en particulier. Pourquoi ?

  1. Prix du Jury => Derrière son style thriller mouvementé, truffé de suspense, et qui vous fera laisser des marques d’ongles sur la couverture, « Naturalis » est un jugement porté sur notre société, et les conséquences qu’elle fait peser aux générations futures. En cela, je le considère lui-même comme un « jury » (juge et bourreau), et je trouve que l’intitulé de cette récompense lui va très bien.
  2. Femme Actuelle => La protagoniste de « Naturalis » est une jeune femme on ne peut plus actuelle. C’est aussi une histoire d’amour qui traverse — littéralement — les âges (romantiques, sortez les mouchoirs). Mais surtout… c’est un thriller d’anticipation, et ça… c’est une sacrée prouesse dans un concours littéraire organisé par un magazine féminin. « L’anticipation » est en effet un sous-genre de la « Science-Fiction ». Un genre par nature boudé par les lectrices, car assimilé le plus souvent au space opera empli de batailles spatiales, de robots ou autres invasions extra-terrestres. Hé bien mesdames, je vous rassure, il n’y a rien de tout ça dans « Naturalis », on est bien plus proche de Bernard Werber (tiens, lui aussi souvent classé comme auteur SF, d’ailleurs…) que d’Isaac Asimov ou Philip K. Dick. En fait, « Naturalis », c’est de la science PAS-SI-FICTION-QUE-ÇA (et j’ai envie d’ajouter : malheureusement…)

23mai

23 mai ; plus que quatre jours

Publié par Kanata le 19 mai 2013
Ceci est l'article 4 sur 5 de la série Le grand secret du 23 mai

Une autre semaine est passée, qui nous rapproche du dénouement. Voici le troisième indice, et la suite du puzzle.

On continue :

  • Alexandra (l’héroïne), en est une.

19mai

14 mai, petit dej’ en ville

Publié par Kanata le 14 mai 2013
Ceci est l'article 3 sur 5 de la série Le grand secret du 23 mai

Qui l’eut cru : un geek aux cheveux longs, en jean et Dr Martins peut arriver à faire sérieux lors d’une interview et une séance photo. Comme quoi, l’informatique vous prépare à tout.

– Mme l’auteure, Mr L’éditeur, ravis. Mme la rédactrice en chef, bonjour. Mlle la journaliste, enchanté. Eh ! Doucement les flashes, je suis déjà myope, c’est bon !

– Ça va ?

– Moi ? Oh, oui… pas de problème. Vous savez, je suis en pleine migration O365 et préparation de tournoi, alors ce matin, ici, avec vous… c’est plutôt calme pour moi. Le stressomètre passe pas les 2% là. Ha ! Ha ! Ha ! Je suis trop cool en fait.  Que voulez-vous, gérer  mille deux cents utilisateurs, ça vous blinde. Et sinon, vous ? Hum ? 1,2… mais 1,2 quoi, je ne comprends pas ? Ha… millions ?… De lectrices (déglutissements, stressomètre à 100%). Ha… quand même. Ça en fait des yeux sur la page de l’article, si je puis dire. Comment ? Double page… Ha bon, on m’avait pas dit…

En tout cas… Faut que je change de stressomètre, moi, c’est con, mais… j’ai pété le mien ce matin.

Comme je suis gentil, je vous livre une petite partie du puzzle en plus :

14mai

PS: pour les plus fouineurs, il y a eu une petite fuite… j’ai vu des tweets partir…

23 mai ; c’est dans onze jours

Publié par Kanata le 12 mai 2013
Ceci est l'article 2 sur 5 de la série Le grand secret du 23 mai

Une semaine, déjà ! Il est temps de vous donner un second indice, et la suite du puzzle.

On continue :

  • Mardi 14 mai au matin, j’ai un petit déjeuner au café des éditeurs à la croisée d’Odéon et de St-Germain. Et pour une fois, ce n’est pas juste l’opportunité de m’empiffrer de croissants gratis qui me motive.

12mai

23h plus tard

Publié par Kanata le 5 mai 2013
Ceci est l'article 1 sur 5 de la série Le grand secret du 23 mai

Vingt-trois heures, c’est le temps passé ce week-end sur mes corrections éditoriales.

Ha oui, c’est vrai… je vous ai pas dit !

Ben dommage, je ne peux pas, c’est top secret défense jusqu’au 23 mai…

Allez, pour vous faire patienter, je vous donnerai un indice et une pièce du puzzle toutes les semaines.

On commence :

  • J’ai signé un contrat

Pièce 1