Un petit bilan intermédiaire sur la réécriture de l’Envol s’impose. Je viens de finir la seconde passe du second jet. En gros:

     1. Relecture complète « one shot » pour voir si l’histoire coule bien (pas vraiment de corrections au sens ortho-typo-grammaticale à ce stade, si ce n’est comme ça en passant) avec annotations et remarques de ce qu’il faut modifier, changer déplacer, rajouter, supprimer… pour ciseler le tout.

     2. Réécriture en suivant les annotations

3. Relecture complète avec nouvelles modifications au fil de l’eau (à ce stade les gros écueils ont été identifiés, on peut se permettre de travailler en direct dans le texte)

 

Prép. 1e jet 2e jet Tot.
Temps 142 h 255 h 21 h 418 h
Signes 122 470 475 061 478 759 601 229

 

Le deuxième jet n’est donc pas encore terminé, il me reste la phase 3.

Je suis satisfait du résultat. Le fond est un peu plus intimiste que «Marqueur 26 », les enjeux tout aussi importants. Pour le moment, cette phase m’a permis de corriger:

  • Généalogie de la protagoniste
  • Causes de décès différentes pour les mêmes personnages à plusieurs endroits du récit
  • Ajout d’informations pour une meilleure préparation
  • Remontée d’éléments en amont pour éviter du parachutage pour le lecteur
  • Quelques incohérences locales de scènes (ou comment courir pieds nus sur du verre pilé sans se couper…)

En phase 3 je vais lisser le côté romance qui me laisse encore un petit arrière-goût de je ne sais pas trop quoi. On va voir ça la relecture 😉

 

(Pour référence par rapport à ma série d’articles sur les corrections, nous en sommes . )

 

Choisissez votre poison :