Commentaires récents

  • Georges: Bonjour et merci beaucoup pour ta réponse lumineuse. « Bon s...
  • Kanata: Bonjour Georges, On parle ici la structure et des articulati...
  • Georges: Bonjour, Pourrais-tu m'éclairer sur ce que tu entends par l...
  • Kanata: Bonjour, voici le post original avec les contacts : http://w...
  • Kanata: Merci Gisèle, Comme quoi le hasard fait bien les choses dans...

Prochains concours & AT

1h de téléphone plus tard

Publié par Kanata le 29 novembre 2012

Prise de contact d’une bonne heure ce matin avec Laurence, fondatrice et gérante des éditions Ex-Aequo.

Une maison sérieuse. 87 romans à son catalogue, un rythme de 20 romans édités par an. 2 prix régionaux à son actif.

Une ligne éditoriale ouverte, mais qui de fait contient beaucoup de polar/thriller.

Une personne passionnée, ce qui est agréable, et qui m’a déjà donné des devoirs :

  • Biographie
  • Bilbiographie
  • Idée de couverture si j’en ai
  • Projet de quatrième de couverture
  • Résumé
  • Quelques petites corrections éditoriales (mes fameux anglicismes/néologismes… apparemment après 4 jets… il y en a encore ! Il faut dire que FI fut écris à mon retour en France, je me suis beaucoup assagi depuis.)

Moi j’aime bien me sentir impliqué, même si la couverture et la quatrième de couverture sont toujours du ressort de l’éditeur, c’est pas désagréable d’être sollicité (ce n’est vraiment pas le cas partout, surtout pour les primo-romanciers).

 

Pour ceux que ça intéresse, le contrat type des éditions Ex-Aequo est ici. Bâti et rémunérations standards (voir même haute en numérique) avec quelques particularités propres aux structures à taille humaine (qui ne peuvent pas s’asseoir sur des avances de coût de fabrication ou de correction) pour s’assurer du sérieux de l’auteur. Référencement (ELECTRE, DILICOM…) et distribution de qualité. Une petite gestion de stock (c’est rare de nos jours avec l’impression numérique à la demande, c’est une certaine prise de risque, un signe d’investissement et de responsabilisation sur l’écoulement). Bref, que du bon.

Ex-Aequo

Publié par Kanata le 29 novembre 2012

Retour des éditions Ex-Aequo. Désolé, je n’ai pas le traditionnel PDF de la lettre de retour, et pas non plus le nom du prochain éditeur chez qui renvoyer le manuscrit, car…

Ex-Aequo est intéressé pour éditer « Forfait illimité* »  (yahoo ! )

En substance, voici le message laissé sur mon répondeur :

« Bonsoir, Laurence des éditions Ex-Aequo. Vous m’avez envoyé votre manuscrit « Forfait illimité ». Je vous indiquais par mail que j’étais en train de le lire. Je n’ai pas tout à fait fini de le lire, j’en suis à la moitié, mais de toute façon ma décision est prise : si Antoine Gallimard ne vous l’a pas réservé, moi je vous l’édite… » 

Bon, ça tombe bien, parce que justement Antoine me disait encore ce week-end à notre BBQ qu’il ne croyait pas trop à cette affaire de hackers, que le récit était un peu trop fort pour sa ligne éditoriale, et que franchement les héros aux cheveux longs ce n’était pas très vendeur…

Voilà, je l’ai rappelé et nous avons convenu de discuter de tout ça demain à 9h.

Bon, rien n’est fait hein encore, je ne fais que remplir mon devoir de vous tenir informés des évènements 😉

AE a répondu vite… presque trop… Je suis encore en attente d’un retour de lecture sur lequel je lorgnais depuis un bon moment… Mais que voulez-vous, moi avec des attentes moyennes de 3 à 6 mois, j’ai pris l’habitude de mutualiser les prospections. Du coup, ça se croise un peu… Bon, je ne vais tout de même pas me plaindre, mais comme quoi, ce n’est jamais facile 😛

L’envol – 2e jet terminé !

Publié par Kanata le 26 novembre 2012

Cette fois le deuxième jet est bel et bien terminé !

     1. Relecture complète « one shot » pour voir si l’histoire coule bien (pas vraiment de corrections au sens ortho-typo-grammaticale à ce stade, si ce n’est comme ça en passant) avec annotations et remarques de ce qu’il faut modifier, changer déplacer, rajouter, supprimer… pour ciseler le tout.

     2. Réécriture en suivant les annotations

3. Relecture complète avec nouvelles modifications au fil de l’eau (à ce stade les gros écueils ont été identifiés, on peut se permettre de travailler en direct dans le texte)

Prép. 1e jet 2e jet Tot.
Temps 142 h 255 h 40 h 437 h
Signes 122 470 475 061 482 331 604 801

C’est important… C’est la validation du fond. Le récit est maintenant cohérent et complet. Reste les longues heures de corrections de la forme (et les stats qui vont avec… non parce que si vous pensiez que ce petit tableau de trois lignes était digne de moi, clairement, c’est que vous ne venez pas assez souvent ici…)

L’envol – 2e jet (phase 2)

Publié par Kanata le 24 novembre 2012

Un petit bilan intermédiaire sur la réécriture de l’Envol s’impose. Je viens de finir la seconde passe du second jet. En gros:

     1. Relecture complète « one shot » pour voir si l’histoire coule bien (pas vraiment de corrections au sens ortho-typo-grammaticale à ce stade, si ce n’est comme ça en passant) avec annotations et remarques de ce qu’il faut modifier, changer déplacer, rajouter, supprimer… pour ciseler le tout.

     2. Réécriture en suivant les annotations

3. Relecture complète avec nouvelles modifications au fil de l’eau (à ce stade les gros écueils ont été identifiés, on peut se permettre de travailler en direct dans le texte)

 

Prép. 1e jet 2e jet Tot.
Temps 142 h 255 h 21 h 418 h
Signes 122 470 475 061 478 759 601 229

 

Le deuxième jet n’est donc pas encore terminé, il me reste la phase 3.

Je suis satisfait du résultat. Le fond est un peu plus intimiste que «Marqueur 26 », les enjeux tout aussi importants. Pour le moment, cette phase m’a permis de corriger:

  • Généalogie de la protagoniste
  • Causes de décès différentes pour les mêmes personnages à plusieurs endroits du récit
  • Ajout d’informations pour une meilleure préparation
  • Remontée d’éléments en amont pour éviter du parachutage pour le lecteur
  • Quelques incohérences locales de scènes (ou comment courir pieds nus sur du verre pilé sans se couper…)

En phase 3 je vais lisser le côté romance qui me laisse encore un petit arrière-goût de je ne sais pas trop quoi. On va voir ça la relecture 😉

 

(Pour référence par rapport à ma série d’articles sur les corrections, nous en sommes . )

 

Malpertuis V

Publié par Kanata le 23 novembre 2012

Malpertuis V

 

L’appel à textes pour l’anthologie Malpertuis IV a été clôturé le 30 juin 2012 ; la parution aura lieu en mai 2013. Mais l’appel à textes permanent se poursuit : il concerne maintenant le futur volume, fort logiquement dénommé Malpertuis V.

Tous les textes touchant au fantastique sont les bienvenus, sans restriction de thème, de style ou de longueur. Cependant, c’est bien de fantastique qu’il doit s’agir (et non, par exemple, de space opera ou d’heroic fantasy) ! Les textes appartenant clairement à d’autres genres ne pourront être pris en compte.

Les textes doivent être inédits. Les auteurs pourront se voir demander une quantité raisonnable de retravail sur leur texte. Dans tous les cas, les décisions de l’anthologiste seront finales et sans appel.

Il est fortement conseille de consulter préalablement nos pages de conseils aux auteurs. Un texte dont l’orthographe ou la mise en forme seraient par trop catastrophiques ne pourrait être retenu.

Et rappelons que tout texte doit impérativement contenir le nom et le contact (adresse e-mail au minimum) de son auteur.

Les auteurs retenus se verront proposer un contrat et percevront une (très modeste, hélas, car nous sommes un tout petit éditeur) rémunération.

La date limite de remise des textes est fixée au 30 octobre 2013.

La parution de cette anthologie aura lieu au 1er ou au 2e trimestre 2014. La publication s’effectuera à la fois sous format papier et électronique.

Les formats de document préférentiels sont doc et rtf. Pas de docx, merci.

Les demandes d’informations ainsi que les manuscrits sont à envoyer à l’anthologiste, Thomas Bauduret.