Ceci est l'article 10 sur 12 de la série 10 étapes pour concevoir un roman de fiction

L’étape 9 – Créer le plan (1s)

Voilà ! Je suis désolé de vous avoir traîné jusque-là, je peux bien vous l’avouer maintenant : tout ça n’était que pour en arriver au plan… Mais vous savez ce qu’on dit : « Ce n’est pas la destination le plus important, mais le voyage lui-même ».

Si vous êtes moitié comme moi, à cette étape vous êtes serein et bouillez d’impatience de commencer à écrire. L’histoire est maintenant vôtre, vous la comprenez sur plusieurs niveaux, les personnages sont de bonnes connaissances à vous, et vous avez forcément déjà des scènes bien précises qui les mettent en jeu. Alors allez-y, construisez le squelette.

En vous référant à votre synopsis complet, le but est d’étendre et segmenter l’histoire en une suite de scènes facilement manipulables et réorganisables. Pour cela vous avez le choix des armes : fiches cartonnées et crayon (je l’ai fait, la preuve en image),  tableau dans un tableur (mon outil de choix désormais), il y a même des logiciels spécialisés d’aide à l’écriture avec un module pour gérer le plan (je suis peut être un geek, mais même moi je n’ai pas encore été jusque-là, Excel me suffit…)

Le strict minimum à faire figurer dans chaque scène est :

  • Identification (numéro et/ou titre)
  • Le point de vue utilisé (quel personnage voit/vit la scène)
  • Brève description de l’action (juste des rappels, parfois un simple mot qui refera jaillir votre idée)

Vous pouvez ajouter autant d’information que nécessaire et qui dépendent du genre, du style, de l’histoire, voici quelques exemples mis en situation :

  • Nb de signes désirés dans la scène (si vous avez du mal à tenir une certaine prose, ou visez un total de signes particuliers, cela permet de garder un œil sur le compteur au fur et à mesure)
  • Personnages impliqués dans la scène (si vous avez des « troupes » ou autres groupes qui s’affrontent, il est parfois sympa de savoir à quoi tout le monde s’occupe)
  • Date/heure (si la chronologie est cruciale pour l’histoire, gardez un œil dessus pour éviter les incohérences. Obligatoire dès que vous donnez dans le voyage dans le temps ou le thriller course-poursuite. Note : pas forcément au format « absolu », souvent j’utilise une datation relative par rapport au début de l’histoire ou un événement majeur, du genre jour 2, jour 3…)
  • Localisation (identifier les lieux de l’action si votre histoire se passe un peu partout, cela évite les gaffes du genre un héros qui se retrouve de Paris à New York en 30 minutes… quoi que, si vous êtes dans la SF 😉 )
  • Intrigue/fil conducteur (si vous avez une histoire à tiroirs, gardez un œil sur le développement des sous histoires est en général une bonne idée)
  • Dialogue (pour ne pas perdre ces traits de génie qui vous sont venus concernant un dialogue particulier)
  • Conflit (vous êtes un peu faible à maintenir du conflit ? forcez-vous à trouver une source de conflit dans chaque scène : un retard, une désobéissance, un accident, un dilemme, même un petit truc ponctuel à cette scène particulière, mais qui apportera un peu de tension à cette dernière)
  • Etc. (c’est votre bébé, mettez tout ce qui vous aide à garder le cap… Au début on a tendance à en mettre des tonnes, puis avec les mécanismes qui s’enclenchent on devient de plus en plus bref et les plans s’allègent)

Vous avez maintenant un plan qui montre le récit en un coup d’œil et dont vous pouvez réagencer l’ordre à loisir. C’est une référence inestimable pour suivre la progression de l’écriture de votre récit qui n’est autre que la prochaine et dernière étape. 

 Exemple

Chap PdV personnage Que se passe-t’il ? Personnages impliqués Date/heure Conflit dialogues/idées Notes
1 Vanessa Craft Elle retourne au labo après une courte nuit de sommeil et y retrouver son mari qui vient de passer une nuit blanche Vanessa
Kevin
Jour 1
8:00
Il n’a pas remarqué l’heure matinale et semble penser que nous sommes toujours la veille et que sa femme c’est juste absenté quelques minutes. Elle lui amène ses sempiternels bagels au chocolat.
Il s’apprête à sortir sans pantalon.
 
2 Kevin Craft Il se sert une boisson chaude au distributeur Kevin
Femme de ménage
Jour 1
8:05
Il pense que la femme de ménage est une chercheuse. Dialogue de sourds entre le savant et la femme, mais celle-ci ne se démonte pas, elle connait le gaillard. Introduire son penchant pour les potages aux légumes (choix mis en place juste pour lui dans le distributeur ?)
3 Eugene Black il reçoit un rapport sur l’intervention des Casques bleus au Moyen-Orient Black Jour 1
8:00-9:00
L’intervention ruine ses projets  Tout en narratif, il est seul dans son bureau  
4 Vanessa Craft Elle explique à son mari que leur dernière simulation a sauvé des vies, les casques bleus déployés à temps ont pu enrailler les débordements Vanessa
Kevin
Jour 1
8:05-9:00
Kevin ne mesure pas la valeur humaine de la chose, juste la validation de son travail Nuancer le manque d’empathie de Kevin par la présence de sa femme. Attention de ne pas en faire un être trop froid tout de même.
5 Vanessa Craft Réunion budgétaire Vanessa
Kevin
Conseil d’administration
Jour 1
11:00-13:00
Les besoins de Kevin sont trop importants    

Et si je te sauvais – Plan 

 Résumé

Étendre et segmenter le synopsis complet de 4 pages pour lister les scènes nécessaires afin de changer l’histoire en un roman.

Utiliser des fiches cartonnées, un tableur, ou un logiciel dédié, peu importe, mais lister les scènes sous un format où elles seront facilement interchangeables.

  • 1 ligne par scène
  • 1 colonne pour numéroter
  • 1 colonne pour identifier le point de vue utilisé (scène vue/vécue par quel personnage)
  • 1 colonne pour décrire ce qui arrive dans la scène
  • Autant de colonnes nécessaires pour refléter la particularité du style/atmosphère/thème de l’histoire (nb de pages attendues, personnages impliqués, date/heure, intrigue, fil conducteur…)

=> Ceci donne un outil inestimable, 100+ lignes (ou fiches) qui montrent le récit en un coup d’œil et peuvent être facilement réarrangées. Au fur et à mesure que l’histoire se développe, faire de nouvelles versions du tableau.

 Des logiciels dédiés peuvent aider de manière plus efficace qu’un simple tableau, notamment pour les histoires comportant de multiples récits, intrigues et interactions entre personnages.

 10 étapes pour concevoir un roman de fiction – ÉTAPE 9

Series Navigation10 étapes pour concevoir un roman de fiction – ÉTAPE 810 étapes pour concevoir un roman de fiction – ÉTAPE 10
Choisissez votre poison :